Comment interpréter les 10 résultats fournis par une balance impédancemètre?


Vous avez une balance à impédencemétrie mais vous ne comprenez pas les résultats ? Voici les principales informations fournies et comment les interpréter.



1 : Le poids

Evidemment, comme tous pèse-personnes, l’information de base fournit par votre balance est votre poids. Vous pouvez décider l’obtenir en kilogrammes (kg), ou en livres (lb), sachant qu’1 kg est égal à environ 2,2 lbs.

Quand on parle juste du « poids » sans plus de précision, on entend le poids de l’ensemble du corps c’est a dire le squelette, les muscles, la graisse, les organes,…

L’intérêt d’une balance impédancemètre, c’est justement d’obtenir la répartition du poids en différentes catégories et pas juste le poids total, c’est ce qu’on appelle la composition corporelle.


2 : L’indice de Masse Corporelle (ou IMC)


Il se calcule simplement en divisant le poids (en kg) par le carré de la taille (m).

L’indice de masse corporelle (IMC) est le seul indice validé par l’Organisation mondiale de la santé pour évaluer la corpulence d’un individu et donc les éventuels risques pour la santé. La normalité étant comprise entre 18,5 et 25.

Cependant, ce seul paramètre n’est pas suffisant pour analyser correctement votre composition corporelle. En effet, prenons l’exemple de 2 femmes, toutes 2 mesurant la même taille et pesant le même poids. Leur IMC sera donc le même. Pourtant leur silhouette et leur santé pourraient être très différentes si l’une est très musclée et pas l’autre, si l’une fait de la rétention d’eau et pas l’autre, etc

C’est pourquoi l’analyse de la composition corporelle doit aller plus loin.


3 : la masse graisseuse corporelle


C’est tout simplement le nombre de kilos de graisse dans l’organisme. A lui seul ce chiffre n’est pas très interessant, il est plus important de connaitre le taux de graisse corporelle.


4 : le taux de graisse corporelle


C’est la part de la masse grasse par rapport au poids total du corps. Plus ce taux est élevé, plus le risque de surpoids est important.

C’est l’indicateurs à suivre de plus près lorsque l’on souhaite perdre du poids.

Un taux de masse grasse élevée implique un risque élevé de problèmes de santé (risque d’hypertension, d’hypercholestérolémie, de maladies cardiovasculaires, etc).

A l’inverse, un taux trop bas également problématique en ne permettant pas la bonne activité de nos fonctions organiques.

Le « bon » taux de graisse corporelle dépend du sexe et de l'âge, je vous invite à consulter les 2 tableaux ci dessous pour vérifier où vous vous situez.



Ces mesures sont indicatives et ne tiennent pas compte du taux de muscle. Ce qui peut entrainer des différences d’interprétations.


5 : la graisse viscérale


La graisse viscérale, parfois aussi appelée graisse abdominale, est celle qui entoure vos organes abdominaux comme le foie, le pancréas et les reins.

Par rapport à la graisse « normale » (la graisse sous-cutanéee) , la graisse viscérale est stockée plus en profondeur sous la peau.


Il est normal d'avoir de la graisse viscérale mais, à un haut niveau, cela peut provoquer de graves problèmes de santé. C’est donc en particulier cette graisse qu’il faut surveiller et dont il faut se débarrasser.


Votre balance vous indiquera votre niveau de graisse viscérale sur une échelle allant de 1 et 59. Un indice entre 1 et 12 indique un niveau sain de graisse viscérale. Un indice entre 13 et 59 indique un niveau excédentaire.


6 : la masse maigre/musculaire


La « masse maigre », ou « masse musculaire », représente le poids des muscles de votre corps (ainsi que de l’eau naturellement contenue dans ces derniers).

Un taux de masse maigre élevé traduit une constitution corporelle de nature sportive avec une masse musculaire élevée.


Ce chiffre est particulièrement important quand on souhaite mincir, car il faut bien veiller à perdre principalement de la graisse et non trop de muscle.


Par ailleurs, quand on augmente sa pratique sportive, il n’est pas rare de ne pas perdre de poids alors que l’on constate que sa silhouette s’affine. Cela signifie que vous gagnez de la masse musculaire et perdez de la graisse. Avec un pèse-personnes traditionnel, cela peut être frustrant car votre poids semble rester le même alors qu'en réalité vous progressez.


7 : La masse osseuse


La masse osseuse c'est tout simplement le poids de votre squelette. Elle est plus ou moins importante selon la constitution des personnes, mais vous serez surement surpris d’apprendre qu’elle ne représente qu’une faible partie de votre poids total. En effet, grosso modo un tout petit squelette pèse environ 2 kg et un très grand le double.

Vous vous en doutez, cette valeur n’est pas amenée à changer mais peut néanmoins évoluer avec l’âge où le risque d’ostéoporose (baisse de la densité osseuse) est accru, d’où l’importance d’un suivi à long terme.


8 : la masse hydrique


Le taux de masse hydrique correspond à la quantité d’eau totale contenue dans le corps et exprimé en pourcentage du poids total.

Le corps humain est naturellement constitué d’eau. Elle joue un rôle essentiel dans l’organisme c’est pourquoi il est important de maintenir un niveau correct d’hydratation (ni trop élevé, ni trop bas) pour assurer un bon fonctionnement de l’organisme. Les valeurs moyennes généralement constatées chez l’homme et la femme sont les suivantes :


Femme : 45 à 60 % d’eau

Homme : 50 à 65 % d’eau


Un taux de masse hydrique supérieur révèle de la rétention d’eau. Quand un patient vient me voir pour maigrir, et que l’on se rend compte que son excédent de poids est dû à de la rétention d’eau et non à un excès de gras, cela change totalement l’approche de ce que nous allons mettre en place ensemble car éliminer de l’eau n’a rien à voir avec éliminer de la graisse !


9 : le taux métabolique de base (BMR)


Cette fonction, présente sur certaines balances, permet de connaître son métabolisme de base, c’est-à-dire les besoins énergétiques minimaux par jour de l’organisme même lorsqu’il est au repos (c’est à dire indépendamment de toute activité ).

C’est le nombre de calories par jour dont votre corps à besoin tout simplement pour survivre (maintenir votre corps à une température constante, faire circuler le sang, inspirer, expirer, …)

Un BMR élevé est souvent corrélé à une masse musculaire élevée car ce sont les muscles qui brûlent le plus de calories.


10 : l’âge métabolique


Certaines balances proposent également un indicateur appelé « l’âge métabolique ». Cette fonction permet de calculer l’âge moyen associé au métabolisme de base.

Il s’agit alors de comparer l’âge métabolique à son âge réel. Si l’âge métabolique est supérieur à votre âge, alors votre organisme subit un vieillissement prématuré. Un mode de vie plus actif et une meilleure alimentation vous aideront à rééquilibrer les choses.

Voilà, vous avez maintenant toutes les clés pour comprendre les résultats fournis par votre balance, vous pouvez donc suivre efficacement l'évolution de votre poids et de votre composition corporelle :)

92 bis avenue du Bac

94210 La Varenne - St Maur

(uniquement sur RDV)

07 56 99 41 00

Lundi/Vendredi : 9h-20h

Samedi : 9h-14h30

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

Les programmes proposés sont totalement personnalisés  selon les besoins, et les résultats peuvent varier en fonction des personnes et des profils. 

Capture d’écran 2018-10-18 à 17.16.57.pn